FAQ

Foire aux questions

Elément clef dans la décoration d’une pièce, le carrelage de sol intérieur se décline en une multitude de genres pour s’accorder à tout type de décorations. Outre son aspect exotique, le carrelage de sol doit être aussi choisi selon sa destination précise, vos goûts et sa résistance.

Le carrelage de sol intérieur se divise en trois grandes familles au sein desquelles plusieurs modèles se développent :

-Travertin

-Grès

-Terre ou argile cuit: terre cuite, tommettes, carreaux de ciment…

Le travertin est une pierre naturelle qui a l’avantage indéniable de présenter un excellent rapport qualité-prix. Attrayant et compétitif sur le marché, il peut également servir de contraste à une décoration moderne. Sa résistance et sa longévité lui permettent d’habiller l’intérieur comme l’extérieur. Poreux, il demande quelques précautions d’entretien, notamment avec l’utilisation de produits non abrasifs pour le nettoyage (utiliser du savon de Marseille de préférence pour sa douceur et sa gourmandise). 

Le carrelage en grès peut se présenter en trois versions :

-Grès émaillé : composé d’un mélange d’argile, le grès émaillé est souvent utilisé pour créer un carrelage décoratif. L’émail qui recouvre sa partie supérieure peut adopter une multitude d’effets et de motifs.
-Grès cérame émaillé : d’une densité supérieure, le grès cérame présente une meilleure tenue dans le temps.
-Grès cérame pleine masse : avec sa structure d’un seul tenant, le gré pleine masse connaît une durabilité presque identique à celle des carreaux en pierre naturelle.
Le grès est aussi la star de l’imitation car il est utilisé pour créer les carrelages d’aspect bois, pierre, béton, marbre…

Grand classique et traditionnel , le carrelage en terre cuite est plus simple à poser que le carrelage en pierre naturelle. Son procédé de fabrication permet d’obtenir des carreaux identiques, voire même numérotés pour les ordres de pose s’il s’agit d’une mosaïque. Relativement sensible, un traitement hydrofuge et oléofuge doit lui être appliqué, en supplément du traitement d’usine, environ un mois après sa pose.

Le carrelage en terre cuite s’est largement diversifié au fil du temps et propose aujourd’hui une multitude de styles et de formes pour composer un sol unique, avec le plus souvent des nuances allant du beige au rouge vif. Cependant, les carreaux de ciment, se jouent eux des motifs et des époques pour créer des compositions à l’effet bluffant.

Le carrelage brillant est choisi avant tout pour son effet esthétique. Il sera favorisé dans les espaces reflétant d’avantage de lumière et donc à privilégier dans une salle de bain par exemple. Vous en déduirez ainsi que le carrelage Mat sera d’avantage utilisé pour les pièces un peu plus sombres. Son nettoyage sera plus aisé car la surface est beaucoup plus lisse et les saletés s’enchevêtrent moins facilement. Quand au carrelage brillant, il permettra en plus de l’éclairage de donner une sensation d’agrandissement d’une pièce. Au niveau tarification, le carrelage brillant sera toujours légèrement plus cher, car beaucoup plus complexe à fabriquer.

Selon Destock BTP, le carrelage brillant sera beaucoup plus esthétique , plus simple à poser et durera d’avantage sur le long terme.

Le carrelage parquet sera d’avantage préconisé pour sa robustesse : résistance solide face aux piétinements, aux objets tombants ou encore aux rayures isolés. Il sera un bien meilleur atout sur le long terme avec une garantie de résistance à l’usure. Il sera de par son prix extrêmement concurrentiel sur le marché et en ce qui concerne notre nos produits qui reçoivent d’excellents avis positifs de la part de nos acheteurs. De plus, il atténue le bruit des pas et de ce fait permet de pouvoir y marcher en toute discrétion. Idéal pour les chambres ou le salon, nous vous le recommandons fortement. Couleur simple ou plus exotique pour les plus gourmands, il répondra à toutes vos exigences esthétiques et de rapport qualité-prix.

Avant de répondre à cette question, intéressons nous aux caractéristiques du carrelage grand format pour mieux comprendre les différences.

Moderne, le carrelage grand format s’impose de plus en plus dans les cuisines, chambres et salles de bains, insufflant un esprit contemporain à la maison. Il demande une pose irréprochable mais nécessite peu d’entretien et sait s’adapter aux grands comme aux petits espaces.

Apparu sur le marché du carrelage il y a quelques années, le carrelage grand format ne cesse depuis de faire parler de lui. Au jour d’aujourd’hui, les gens ne posent presque plus de petit format, à savoir des carreaux de 30x30cm ou 30x60cm comme on le faisait auparavant.

Une sensation d’espace plus importante car
les carreaux grand format apportent modernité et unité aux intérieurs pour un espace plus convivial et plus contemporain.

Autre effet, les carrelages grand format, dont la pose fera en parti disparaître l’effet de joint, vont apporter une sensation d’espace à vos pièces.

Le carrelage grand format s’adapte à toutes les superficies.
Ce n’est pas parce qu’il est question de carrelage « grand format » que celui-ci ne peut pas s’adapter à de petites surfaces. Le format 120x120cm par exemple sera parfaitement adapté pour les douches à l’Italienne.

A noter également que si vous ne souhaitez pas revêtir l’intégralité de votre sol avec des carreaux grand format, les fabricants redécoupent ces carreaux dans de plus petites tailles, vous permettant de réaliser des motifs et de mélanger les styles.

Pose et prix
Matériau fréquemment utilisé pour le revêtement des lieux publics très fréquentés tels que les aéroports, les écoles et les hôpitaux, le grès cérame est le matériau le plus employé pour la composition des carrelages de très grand format. « Le grès cérame est une matière plus dure, plus compacte, plus résistante à l’abrasion et à l’impact que le grés émaillé généralement employé pour les autres types de carrelage. »

La pose du carrelage grand format est une opération délicate puisqu’elle implique de manipuler des carreaux pouvant peser jusqu’à 30 kilos. De plus, ces carreaux devront être installés sur une chape parfaitement régulière afin d’éviter tout risque de fissure. Il est donc indispensable de faire appel à des professionnels pour le chantier. Pour du 120x120cm, ‘classique’, il faut compter 50 euros TTC le mètre carré à l’achat, pour un 60x60cm on va être aux alentours de 20 euros le mètre carré, mais en fonction du motif, de la couleur, ou de la collection dont fait partie le carreau, on peut très vitre monter dans les prix. Il existe des modèles plus élaborés avec des dessins, des incrustations de métaux ou même de pierres semi précieuses ! Le prix peut alors grimper jusqu’à 80 euros le mètre carré pour des carreaux de 60×60 cm dans les enseignes connus.

Si vous n’êtes pas attiré par l’option « luxe », sachez tout de même qu’un carrelage grand format vous coûtera plus cher qu’un carrelage classique, à cause notamment des frais de main d’œuvre, plusieurs ouvriers étant nécessaires sur le chantier pour déplacer et coller les carreaux.

Cependant, une fois votre carrelage posé, et bien posé, il présentera une très grande durabilité dans le temps. Pour estimer la durée de vie du carrelage grand format en grès cérame, il faudrait pouvoir l’observer sur plusieurs générations

Bien choisir son carreleur
D’un premier abord, le métier de carreleur paraît relativement simple. Le carreleur est avant tout un artisan et il devra en plus d’avoir de l’expérience en ce domaine, détenir un savoir-faire et un professionnalisme irréprochables. Bien choisir son artisan carreleur est primordial afin d’obtenir un résultat impeccable par rapport à vos attentes.

Quelles sont les qualités d’un bon carreleur?

Choisir un carreleur professionnel consiste à savoir s’il possède réellement les qualités requises pour ce métier. Tout d’abord, il doit parfaitement maîtriser les différentes techniques de pose et doit être à l’aise avec tout type de carrelage . Ensuite, il est essentiel qu’il connaisse les étapes de préparation des supports, notamment par rapport au choix et à la pose des colles. De même, fournir des conseils par rapport à la sélection des matériaux adaptés fait parti des compétences d’un carreleur de qualité.

Il est tout également primordial qu’il puisse connaître les différentes façons de poser le carrelage, comme la droite ou la diagonale, et qu’il ait une certaine notion en matière de décoration. En plus de son savoir-faire, il est également important qu’il connaisse les normes en vigueur en matière d’isolation. Pour vérifier ces qualités, vous devez vous assurer qu’il demande à effectuer une descente sur le lieu de réalisation des travaux.

Quels sont les critères de sélection de votre carreleur ?

Ces différents critères de choix peuvent vous aider à évaluer les performances de l’artisan que vous souhaitez engager pour effectuer vos travaux :

Expériences et références professionnelles :

vous devez demander à l’artisan s’il peut fournir des clichés de ses anciennes réalisations et de préférence les coordonnées de ses anciens clients ;
Un devis détaillé : c’est un gage de sérieux qui vous aidera à juger du savoir-faire et du professionnalisme du carreleur en question ;
Informations sur le prestataire : vous devez bien vérifier les informations sur votre prestataire, que vous souhaitiez faire appel à une entreprise ou engager directement un professionnel. Vous pouvez vérifier la santé financière de l’établissement ou bien demander la carte de l’artisan (s’il s’agit d’un travailleur indépendant ou pas.)

Ainsi, de nombreux critères de sélection peuvent vous aider à faire le meilleur choix possible pour vous assurer de la qualité du travail du carrelage réalisé. Pour ce faire, n’hésitez pas à comparer les compétences et les devis de plusieurs professionnels. Si vous cherchez un expert dans le domaine, vous pouvez consulter l’annuaire de notre site.

Pour poser du carrelage soi-même, il faut les bons outils et un matériel adéquates à la pose.

Le matériel

N’hésitez pas à prendre 10% de carrelage en plus de ce que vous avez besoin. On ne sait jamais, en cas de casse de carreaux ou de mauvaise découpe, cela peux vous être utile.

-Le mortier colle (pour le double encollage).
-Le mortier joint (pour la réalisation des joints).
-Les croisillons (pour positionner les carreaux et anticiper l’espace pour les joints).

-Une machine à découper le carrelage (par exemple, une scie électrique à carrelage)
-Truelle et spatule dentée (pour appliquer la colle)
-Un maillet en caoutchouc
-Un mètre
-Un crayon plat
-Une raclette en caoutchouc à joint
-Un niveau à bulle
-Une règle et une équerre de maçon
-Une éponge et un chiffon

ÉTAPE 1 : LA PRÉPARATION DU SOL
Avant de commencer la pose du carrelage, il faut impérativement préparer le sol ou le support sur lequel vous poserez votre carrelage.


La propreté du sol : le sol doit être propre, il ne doit y avoir ni moisissure, ni saleté, ni poussière. N’hésitez pas à laver votre sol et à passer l’aspirateur avant ainsi que d’y appliquer les produits d’hygiène nécessaires à la propreté (eau de javel par exemple ). Il faudra ensuite laisser sécher votre sol avant la pose car l’humidité impacterait négativement la tenue de votre carrelage.


Un sol plat : si votre sol n’est pas plat, le carrelage que vous poserez risque de se fissurer. Un ragréage est peut-être nécessaire.


Le ragréage peut être difficile et fastidieux à réaliser. Si vous préférez ne pas le faire, faites appel à un artisan qualifié pour la préparation du sol avant la pose de votre carrelage. N’hésitez pas à contacter un artisan sur l’annuaire de notre entreprise.

ÉTAPE 2 : LE CALEPINAGE
C’est l’étape du calepinage, autrement dit, le plan de pose. Le plan de pose, qu’est-ce que cela implique ?
Il permet de positionner ses carreaux (sans les coller) afin de vérifier l’esthétique afin d’aligner les carreaux et les découpes que vous aurez à faire, mais aussi par la même occasion de vérifier si vous avez suffisamment de carreaux.
Selon la configuration de la pièce vous aurez deux possibilités de pose :

La pose dans l’axe principal de l’entrée de la pièce (qui permet d’avoir des carreaux entiers au départ )
La pose au centre et allant progressivement vers les côtés de la pièce.
Sur la pose, n’oubliez pas de placer les croisillons afin de garder la même distance pour les joints entre les carreaux.

ÉTAPE 3 : L’ENCOLLAGE
Il faut bien sûr préparer le mortier colle pour coller les carreaux. Mélangez la poudre avec l’eau. Attention, regardez les instructions en fonction des fabricants et des marques.
Avant la pose du carrelage, il faut tout d’abord poser le mortier colle sur le sol sur 1,5 m². Utilisez ensuite la spatule dentée pour créer des sillons dans la couche de colle afin d’avoir une meilleure adhérence et une épaisseur finale.
Ensuite, sous chaque carreau que vous aurez a poser, il faudra penser à placer une fine couche de colle. Cela s’appelle le double encollage aussi bien sur le sol que sur les carreaux.

ÉTAPE 4 : LA POSE
Lorsque vous avez réalisé l’étape précédente, vous pourrez commencer à poser le carrelage.
Suivez les lignes de votre tracé lors du calepinage et posez délicatement, minutieusement chaque carreau. Tapotez avec le maillet en caoutchouc afin de fixer les carreaux dans la colle. N’oubliez pas de mettre les croisillons à chaque angle de carreau pour l’espace du joint de carrelage. Vérifiez à chaque carreau avec le niveau à bulle pour une surface toujours droite et plane avant que la colle ne soit sèche.

ÉTAPE 5 : LA DÉCOUPE
Lorsque nous posons du carrelage, très rares, voire inexistantes sont les pièces où il n’y a pas de découpe à faire.
Premièrement, vous devez positionner le carreau à découper le long du mur et tracer à l’aide du crayon plat pour déterminer la taille. Pensez à laisser de l’espace pour y insérer le joint du carrelage. Pour des découpes plus difficiles, pensez à mesurer avec le mètre et à effectuer un traçage sur le carrelage sans la colle avant d’entamer la découpe.


ÉTAPE 6 : LES JOINTS DE CARRELAGE
Avant la réalisation des joints, attendez 24h pour que le carrelage posé puisse sécher. Ensuite, préparez votre mortier joint. Une fois votre mortier prêt, vous pouvez l’étaler en diagonale (afin de ne pas creuser les joints) sur 5 carreaux (avec la raclette en caoutchouc). Suivez les instructions du fabricant pour le séchage qui est en général entre 15 et 20 minutes. Vous verrez dès lors le joint s’éclaircir. Puis avec un chiffon sec vous pourrez enlever l’excédent de joint.

Attendez ensuite 1 heure avant de lisser les différents joints avec une éponge humide. Laissez sécher votre carrelage pendant 48 à 72 heures et le processus sera terminé.
Si vous n’êtes pas sûr d’avoir les capacités de le faire, n’hésitez pas à faire appel a l’un de nos experts artisans.

Le prix de pose d’un carrelage au sol varie selon son type, ses dimensions, le nombre de m² à carreler, le type de pose ou encore l’usage (pour cuisine, pour salle de bains…). Par ailleurs, le tarif horaire d’un carreleur fluctue grandement d’un artisan à un autre. Bref, pas facile de s’y retrouver ! On vous aide à y voir un peu plus clair…

Quel prix au m² prévoir pour la pose d’un carrelage ?

Pose soi-même VS faire appel à un carreleur
Si vous décidez de poser vous-même le carrelage, le prix moyen à prévoir est compris entre 30 et 160 € le m² et tient compte de l’achat des fournitures et du matériel nécessaire. Le coût de la pose par un carreleur professionnel, fournitures comprises, s’élève en moyenne entre 60 et 190 € le m².

Sachant qu’un carreleur de qualité qui fait son travail avec soin et parcimonie, il pourra poser entre 20 et 30 m² par jour.

La taille des carreaux de carrelage varie énormément. Les dimensions sont diverses et choisies en fonction du besoin: taille de la pièce…

La gamme des dimensions dite « standard » commence avec le 10 x 10 cm, et va jusqu’à des dimensions de 120 cm x 120 cm. Cette dimension ( le 10*10 ) se fait de moins en moins car l’évolution du marche a privilégie les dimensions plus imposantes telles que le 30*60 ou le 60*60 qui sont en général utilisées en abondance par les consommateurs car ils s’adaptent parfaitement aux standards et aux superficies de type moyenne ou grande surface. On considère le carrelage comme étant de petite taille jusqu’ à 20 cm de côté, tandis qu’aujourd’hui le carrelage standard est de 30 à 45 cm. Le grand format lui démarre à 60 cm de côté.

Entre ces valeurs extrêmes, il existe pratiquement toutes les tailles, mais la plupart des fabricants de carrelage procèdent par intervalles de 10 cm, soit des carreaux de 10, 20, 30 cm de côté, et ainsi de suite.

Choisir une dimension de carrelage en fonction du style, c’est facile :
La dimension du carrelage a un réel impact visuel, l’espace est défini en un clin d’œil en fonction du style : par exemple, si vous souhaitez un carrelage moderne pour créer une atmosphère plutôt contemporaine, vous avez tout intérêt à choisir de grands carreaux en mat et éviter les carreaux de petites dimensions. Les grands carreaux renforcent l’unité visuelle, mettent en valeur les grands espaces et s’accordent très bien avec les couleurs généralement choisies dans les aménagements modernes.

Au contraire, si vous souhaitez carreler une pièce pour lui donner un style rétro, les formats de carrelage plus petits seront plus adaptés. On évitera alors les grands formats, et on choisira des carreaux en dessous des 60 cm de côté.

Plus le carreau sera petit, plus il donnera une touche rustique à votre pièce. Les carreaux de dimensions réduites permettent aussi de jouer sur des effets de frise (avec de la mosaïque) et de créer des effets géométriques et de relief. Ils s’adaptent avec des décors chargés et des pièces généreusement meublées, comme une cuisine d’inspiration campagne par exemple.

En bonus, nous vous proposons de découvrir les 10 tendances actuelles. Les carreaux qui ont le plus de succès en 2022, suivez-nous pour un tour du monde avec les tendances et nouveautés des différents pays d’Europe.

1. Le carrelage grand format : des carreaux XXL dans toutes les pièces
C’est le carrelage, la pièce maîtresse de l’année dont tout le monde raffole. Les carreaux XXL (à partir de 60x120cm) trouvent leur place dans le salon, la cuisine et la salle de bains. Au sol ou sur les murs, ils rendent l’espace plus spacieux, plus élégant et plus romantique.

2. Le carrelage marbre et son dynamisme
Craquez pour des lignes et motifs non acerbes qui rendra votre intérieur à la fois dynamique et contemporain. Nous vous conseillons de choisir des motifs élaborés pour donner du caractère à votre intérieur, ou bien encore de mélanger les formes simples, c’est ainsi que vous rendrez votre foyer plus attractif.

3. Le carrelage mural hexagonal
Les carreaux à motifs et aux formes originales sont très tendance en 2022. Vous pourrez dès lors marier des carreaux de différentes couleurs pour un intérieur vraiment personnalisé selon vos critères et vos goûts. Vous craquerez pour cette petite pépite. Regardez donc les prix de carrelage de cuisine pour vous projeter dans votre futur intérieur et vous constaterez que ce type de carrelage est encore moins cher que ces concurrents avec des prix à 15€/m2 seulement.

4. Le mélange carrelage-parquet : le mix parfait
Vous recherchez un carrelage de séjour tendance en 2022 ? Voici notre conseil : faites cohabiter votre carrelage et votre parquet ! En conservant votre parquet tout en plaçant du carrelage à côté, vous pouvez créer des effets uniques ou même délimiter des pièces dans une cuisine américaine par exemple. Ceci est une grande tendance de carrelage de sol en 2022 : renseignez-vous donc sur le prix de pose de carrelage au m² pour préparer au mieux votre futur sol !

5. Optez pour un carrelage imitation parquet coloré

Vous souhaitez apporter une touche de miel et de nouveauté au carrelage imitation parquet que vous affectionnez tant ? Les tendances déco de carrelage vous ont déçus : découvrez le carrelage imitation parquet coloré ! Le carrelage offre une large gamme de couleurs. De quoi rendre votre intérieur  original. Une gamme riche et variée de couleurs vous assurera une authenticité sans précèdent.

6. Le carrelage imitation : béton ou pierre
En 2022, le carrelage se la joue pierre ou béton essentiellement (avec le marbre également dont on a parle précédemment) . Il imite les matières à la perfection pour habiller vos sols, mais aussi vos murs avec en plus la facilité du nettoyage. Facile a poser tout en rendant l’espace plus lumineux et conviviale épouse parfaitement chaque style de surfaces.

7. Le carrelage mural blanc
Indémodable, en particulier pour la salle de bain : le carrelage mural blanc ! Le blanc fait toujours partie des tendances de salle de bain 2022 et renvoie une brillance et un revêtement impeccable et cela peut-importe la surface.

8. Le carrelage bicolore Pour un effet plutôt pop au top des tendances actuelles.
Le carrelage bicolore s’adapte lui aussi parfaitement à votre intérieur. Il lui confère un effet un peu rétro. Pour donner du peps et de la couleur à votre intérieur. Choisissez des couleurs acidulées dans les tons verts ou roses ! Au mur ou sur le sol, il défie toute originalité !

9. Le carrelage aspect Terrazzo
Le terrazzo est constitué d’un mélange de pierres et de marbre qui donnent un aspect brillant. En posant du carrelage en terrazzo vous pouvez donc illuminer facilement une pièce et lui conférer un côté mosaïque. De la salle de bain aux escaliers, c’est un matériau original et trop souvent oublié !

10. Le carrelage Arlequin
En utilisant du carrelage losange de plusieurs couleurs, on peut obtenir un effet doux et élégant. Cela se prête aussi bien à des pièces à vivre telles que le salon ou encore telles que le séjour. Si vous avez peur de ne pas savoir associer les tonalités, vous pouvez opter pour un camaïeu. Il garde la même gamme de couleurs et permet de rompre avec la monotonie.